Les influenceurs sont-ils les maîtres du jeu de notre alimentation en France ?


Malgré l’engagement des producteurs et des filières dans les démarches Signes d’Identification de la Qualité ou de l’Origine (SIQO), les labels et la qualité alimentaire n’occupent pas le terrain de l’univers des influenceurs, sachant que 75 % des internautes déclarent avoir acheté un produit après avoir lu un contenu publié par un influenceur.


Pour le savoir, près de 3 000 posts de 117 de ces personnalités connectées ont été inspectés entre avril et novembre 2020. Le travail a été mené par Cendrine Auguères, enseignante-chercheuse de l’école d’ingénieurs de Purpan , avec l’aide de huit étudiants de cette même école. Une étude financée par la chaire Innover dans les Filières Agricole et Agroalimentaires, la Qualité et les Territoires (In’Faaqt). Cette dernière a été créé en février 2020, pour accompagner la transition des entreprises agricoles et agroalimentaires par l’innovation socioéconomique des filières qualité en France.

Le panel passé au crible ne semble pas intégrer les codes et marques de références de la qualité alimentaire ainsi que ses signes distinctifs.

Et le résultat de ce travail est sans appel pour les labels ! Si les recettes (50%) et le goût des produits (20%) arrivent en tête des publications, seulement 8 % des posts mentionnent les labels, l’enquête démontre que le label AB est le plus présent avec un peu plus de 3% des posts. Suivent les labels AOP/AOC avec moins de 2% des posts et l'IGP à moins de 1%. Quant aux Label Rouge et Bleu Blanc Cœur, il arrivent bon dernier avec seulement 2 posts chacun clairement précisés.



0 commentaire
google-podcasts-logo.png
ANCHOR-LOGO2.png
spotify-logo.png
fond transparent-lettrage noir.png